728 x 90

RDC : « Nous sommes dans la dernière ligne droite avant les élections… Il n’y aura pas d’observateurs de l’UE ou des USA » (Joseph Kabila)

RDC : « Nous sommes dans la dernière ligne droite avant les élections… Il n’y aura pas d’observateurs de l’UE ou des USA » (Joseph Kabila)

Le président de la République démocratique du Congo (RDC) Joseph Kabila espère au bon déroulement des élections prévues le 23 décembre 2018, et ce, après la communication des résultats finals. Le Chef de l’Etat a fait également le point sur diverses questions en rapport avec le processus électoral en cours notamment sur la question des observateurs internationaux pour les scrutins de décembre.

Dans une interview accordée au journal Bruxellois Le Soir publié ce samedi 1 décembre 2018 Joseph Kabila, en fonction depuis le 17 janvier 2001, est revenu sur la question des élections qui pointent à l’horizon.

« Nous sommes dans la dernière ligne droite avant les élections, nous avons eu l’enrôlement des électeurs, puis le dépôt des candidatures, et, à 90 %, tout s’est passé normalement », a dit le chef de l’Etat. Avant d’ajouter « La campagne a commencé dans le calme et cette absence d’incidents traduit aussi la maturité politique de la population… Reste le défi de la sécurisation le jour même du vote. Après le 23 décembre, il n’y aura plus qu’à attendre les résultats. Je crois que tout va bien se passer ».

Sur la question de la présence des observateurs internationaux pour les scrutins de décembre le magistrat suprême de la RDC a brandit le principe de la souveraineté de son Etat. « Les observateurs seront là : il y aura plus de 40.000 observateurs nationaux, qui ont déjà été formés dans ce but, et aussi les témoins des partis politiques. En plus, il y aura des observateurs de la région, de la SADC (Communauté de développement des Etats d’Afrique australe), de l’Union africaine, de la Communauté des Etats d’Afrique centrale (CCEAC), de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)… », a indiqué le Président de la République.

Le chef de l’Etat a par ailleurs fait savoir ce qui suit : « il n’y aura pas d’observateurs envoyés par l’Union européenne ou les Etats-Unis » puis de s’interroger « Pourquoi devrait-on les inviter ? Je considère que ces pays ont déjà préparé leur rapport avant même le jour du vote ! L’important, ce sera surtout l’observation par les Congolais eux-mêmes ».

Joseph Kabila, 47ans et en fonction depuis 17 janvier 2001 ne s’est pas représenté pour briguer un troisième mandat. Le chef de l’Etat a désigné Emmanuel Ramazani Shadary comme dauphin à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018.

 

Joe Kazumba

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos