728 x 90

RDC : une ONG accuse le général Amisi « Tango Four » d’avoir vendu illégalement les nouveaux permis forestiers

RDC : une ONG accuse le général Amisi «  Tango Four » d’avoir vendu illégalement les nouveaux permis forestiers

Global Witness, l’ONG spécialisée dans la lutte contre le pillage des ressources naturelles des pays en développement a accusé, ce mardi 16 avril, le chef d’état-major général adjoint des Forces armées de la RDC, le lieutenant-général Gabriel Amisi Kumba alias « Tango Four » d’avoir vendu illégalement les nouveaux permis forestiers industriels en RDC.    

« Le général Amisi, un puissant initié du régime de Kabila, semble avoir réussi à acquérir et à revendre des permis dans un temps record, alors que l’obtention de nouveaux permis était alors illégale », révèle    Peter Jones, responsable de campagne à Global Witness.

Peter Jones a ajouté que l’heure a sonné pour le  général Amisi d’arrêter de bafouer  les réglementations environnementales pour se faire de l’argent.

« La famille d’Amisi a obtenu cinq concessions forestières en juin 2018, ce qui constitue une violation du moratoire sur l’attribution de concessions forestières industrielles, en vigueur depuis plusieurs années en RDC, dont l’objectif est de protéger les forêts humides congolaises d’une grande biodiversité et critiques pour l’environnement », peut-on lire dans le rapport de Global Witness.

Global Witness appelle le gouvernement de la RDC de révoquer immédiatement toutes les concessions attribuées en violation de son moratoire et publier tous les détails relatifs aux propriétaires de concessions et aux contrats.

 

Kris Mutombo

Lucie Tabwala
Lucie Tabwala
ADMINISTRATOR
PROFILE

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos