728 x 90

RDC : la prochaine suppression de postes à la Monusco inquiète

RDC : la prochaine suppression de postes à la Monusco inquiète

La plus coûteuse mission onusienne dans le monde, la Monusco, procède à la réduction de son effectif. D’ici en fin juin, 760 postes seront supprimés, trois quarts concerneront de congolais. L’inquiétude est vive dans le chef des agents. Un ancien de la mission s’est confié aux médias, expliquant les difficultés d’une reconversion après le départ.

C’est au média allemand Deutsh Welle que Sylvestre Kilolo, ancien agent à la division de l’information publique, explique la débrouillardise qui survient après la perte de l’emploi.

La famille était obligée de « s’organiser afin de pouvoir faire une activité génératrice de revenus, le temps pour moi de courir à gauche et à droite pour voir ce qui pouvait encore s’offrir », explique-t-il.

De poursuivre, « avec nos petits revenus à la Monusco, nous pouvions avoir une propriété privée. Ce n’est pas négligeable, c’est de l’argent ».

La suppression de postes à la Monusco est motivée par la réduction du budget. Une annonce faite par la cheffe de la mission onusienne Leila Zerroigui, qui suscite des grandes inquiétudes dans un pays où trouver un emploi s’apparente à une chimère.

 

Tony-Antoine Dibendila

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos