728 x 90

RDC : la mauvaise notation de l’agence américaine Moody’s peut repousser les investisseurs

RDC : la mauvaise notation de l’agence américaine Moody’s peut repousser les investisseurs

La République démocratique du Congo est en « défaut de paiement ». Une notation qui peut rendre sceptique les investisseurs à l’égard de la RDC. L’annonce de cette baisse de notation a été faite en juin de cette année, par l’agence américaine Moody’s, un des leaders mondiaux dans le secteur de la notation financière. Les annonces d’autres agences pourraient éclaircir d’avantage la position qu’occupe le pays dans l’échelle des notations.

 « Moody’s abaisse la note de la République démocratique du Congo à Caa1 et rétablit la position négative de la perspective à la stabilité », avait elle annoncé. « La notation « C » correspond à « la pire des notes », qui signifie que l’emprunteur est en situation de défaut de paiement », précise ce 11 juillet Jean-Claude Maswana, professeur d’économie à l’université japonaise Ritsumeikan.

La notation financière est tout simplement l’appréciation, par une agence de notation financière, du risque de solvabilité financière. Pour un État on parle précisément de la « notation souveraine ».

Elle constitue pour les investisseurs un critère clé dans l’estimation du risque qu’un investissement comporte. Elle est même un des critères obligatoires pour les emprunteurs institutionnels. Pour un État, son évaluation tient compte de la situation économique et de la stabilité, de la politique monétaire et budgétaire, entre autres.

 

Tony-Antoine Dibendila

 

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos