728 x 90

Ebola : le Gouvernement américain est propriétaire de mab114, cette molécule guérisseuse dont les inventeurs sont congolais

Ebola : le Gouvernement américain est propriétaire de mab114, cette molécule guérisseuse dont les inventeurs sont congolais

Ils ont accepté de jouer aux cobayes et les résultats ne sont pas moins satisfaisants. Grâce aux premières expérimentations des molécules guérisseuses mab114(les inventeurs sont les docteurs Muyembe Tamfum et Sabue Malangu) et REGN-EB3 sur des congolais, il existe désormais un traitement jugé efficace contre la maladie à virus Ebola. Aucun médicament ne réduisait considérablement le taux de mortalité qui oscillait entre 65 et 70℅, jusqu’à ce 13 août, où ces deux molécules ont fait preuves et s’avèrent porteuses d’espoir. Deux médicaments qui ont joué un rôle crucial pour la guérison de deux patients, une femme et son fils.

À la suite des expérimentations de ces deux nouveaux produits menées depuis l’arrivée de Muyembe à la tête de la riposte, la prise en charge va prendre une autre tournure.

« Les deux traitements mAb114 et REGN-EB3 sont de molécules que nous allons utiliser d’après les résultats qu’on a obtenus jusqu’à maintenant en raison de leur efficacité », se réjouissait le docteur Muyembe qui est l’un des inventeurs de mab114, aux côtés du docteur Sabue Malangu.

La prise en charge de malades sur base de ces deux médicaments font chuter le taux de mortalité à 34% pour le premier et à 29℅ pour le second.

« Les premiers résultats de tests menés sur 499 patients montrent que les individus traités avec le REGN-EB3 ou le mab114 présentent les meilleures chances de survie », attestait à Genève le porte-parole de l’OMS Christian Lindmeier.

« Avant ce traitement le taux de mortalité gravitait autour de 65 à 70℅ », corroborait sur TV5 Monde Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses et allergies.

Les autorités sanitaires américaines ont co-financées des études sur lesdits traitements contre la maladie à virus Ebola, qui seront désormais utilisés. La molécule mab114 dont les inventeurs sont congolais, les docteurs Jean-Jacques Muyembe Tamfum et Sabue Malangu, est une propriété américaine, révélait aux confrères de Politico.CD une source au ministère congolais de la santé.

« En fait l’idée de prélever le sérum des survivants et l’utiliser pour soigner vient bien du professeur Jean-Jacques Muyembe. Mais la molécule thérapeutique a été développée par un laboratoire américain. C’est pour ça que c’est le Gouvernement américain qui détient la propriété de la molécule », rapportait la source.

Et c’est le nom du puissant fabricant pharmaceutique américain Johnson & Johnson qui est cité par certaines sources.

La gestion de la riposte de l’épidémie d’Ebola a fait objet de mésententes sérieuses qui ont coûté entre autres la démission du ministre de la santé Oly Ilunga, farouchement opposé à l’introduction d’un autre vaccin et aussi à la supervision directe de la riposte par la Présidence de la République à travers le comité technique multisectoriel coordonné par le docteur Muyembe Tamfum. L’ex-ministre entretenait en outre de relations difficiles avec certains partenaires internationaux de la riposte.

Plus de 1800 personnes sont mortes depuis le début de cette dixième épidémie d’Ebola, maladie découverte en 1976 au Nord-Ouest de la RDC.

 

Tony-Antoine Dibendila

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos