728 x 90

RDC : Bahati Lukwebo se dit victime de persécutions fiscale, économique et financière

RDC : Bahati Lukwebo se dit victime de persécutions fiscale, économique et financière

Le sénateur Modeste Bahati affirme dans un tweet ce lundi 16 septembre, en cette journée de l’ouverture de la session ordinaire du Parlement, faire objet de persécutions de tout genre. Depuis son divorce d’avec la plateforme politique de l’ancien président Joseph Kabila, il se considère comme victime de sa nouvelle « autonomie » politique, ou mieux de ses désormais adversaires politiques : les membres du Front commun pour le Congo(FCC)

Il commence par évoquer le dédoublement de son regroupement politique Alliance de forces démocratiques du Congo et alliés(AFDC et alliés) par certains fidèles de l’ancien président, Néné Nkulu et Steve Mbikayi, devenus membres du gouvernement. Puis la non prise en compte de son regroupement au sein de l’équipe gouvernementale alors qu’il a souligné soutenir le tandem Félix Tshisekedi – Ilunga Ilunkamba.

« En sus de la persécution politique (dédoublement AFDC-A,  rafle de nos droits et de nos 5 ministères…), c’est maintenant la persécution fiscale,  économique et financière à travers les régies financières et les services publics de l’État. Au Peuple de défendre l’État de droit », tweet-il.

Tel qu’il le décrit dans son tweet, il s’estime enfin objet de persécutions économique, financière et fiscale, pointant le doigt certaines institutions de l’État. Premier cri d’un départ pour l’opposition ? Peut-être.

 

Tony-Antoine Dibendila

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos