728 x 90

Les étudiants de l’Université de Kinshasa quittent les homes

Les étudiants de l’Université de Kinshasa quittent les homes

Le campus de l’Université de Kinshasa se vide. Les étudiants quittent les homes après la décision du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, portant sur l’arrêt de toute activité suite aux contestations estudiantines violentes de ces derniers jours. Ce mercredi 08 janvier, filles comme garçons plient bagages.

Le ministre Thomas Luhaka a donné 48 heures aux étudiants pour vider les homes. Convaincu que les auteurs de violences qui ont conduit au meurtre d’un policier et à plusieurs dégâts matériels, dont l’incendie du bâtiment administratif, n’ont pas été menées par les étudiants, un contrôle de régularité est prévue. Avant la réoccupation de résidences universitaires. Surtout que plusieurs sources rapportent que certains résidents sont soit des anciens étudiants, soit tout simplement de non étudiants.

Toutes sortes de bagages en mains, Les sept homes du campus de l’Université de Kinshasa se vident donc progressivement, quelques heures avant la fin de l’ultimatum donné par le ministre.

« Les homes que vous voyez ici ne sont pas habités seulement par les étudiants. Il y a ceux-là qui ont fini les études plusieurs années passées, ils sont dans la cité et mis les locataires. Ils reviennent mener leur vie ici. Vous allez remarquer qu’il y a des petits enfants aux homes, d’où viennent d’où ? », questionne un étudiant, chargé de ses effets.

Les revendications des étudiants qui a occasionné cet arrêt momentané de cours étaient liées à la hausse des frais académiques. Les violences enregistrées laissent un bilan lourd.

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos