728 x 90

Marche du 17 janvier : malgré la répression policière, pour Martin Fayulu l’objectif a été atteint

Marche du 17 janvier : malgré la répression policière, pour Martin Fayulu l’objectif a été atteint

La marche du 17 janvier s’est soldée sur les coups des gazs lacrymogènes et d’une répression policière. Initiée par Martin Fayulu candidat perdant à l’élection présidentielle 2018 et appuyé par le coordonnateur de plateforme Lamuka, cette marche plutôt interdite par les autorités de la ville annoncée déjà ses couleurs à la veille. Martin Fayulu, leader de l’ECiDé, se réjoui de l’engagement de la population à fin de bloquer le plan de balkanisation de l’Est de la RDC.

«  C’était pour nous de pleurer et nous étions en deuil pour nos frères et sœurs qu’on tue à Beni et ailleurs. Mais c’était aussi pour nous l’occasion de montrer notre indignation sur le complot de balkanisation du Congo. Et tout ça ce sont des objectifs atteints », s’est-il adressé devant la presse.

Les éléments de la police nationale ont tiré des gazs lacrymogènes pour disperser les militants de Lamuka. L’on signale plusieurs blessés et des cas d’arrestations et même de confiscation de certains biens.

Cette marche était pour dire non au projet de balkanisation de l’est de la RDC et de soutenir les familles meurtries par les tueries à répétitions dans ce même coin du pays.

 

 

Joe Kazumba

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos