728 x 90

Des personnes armées extorquent et tuent un paisible citoyen en ville de Beni

Des personnes armées extorquent et tuent un paisible citoyen en ville de Beni

Ce mardi aux environs de 19 heures locales que des présumés bandits armés ont intercepté le nommé Mahamba Jacques Moustapha 25 ans révolu, à quelques mètres de sa pharmacie située en cellule Labu, quartier Butsili commune Mulekera. Après l’avoir intercepté, ceux-ci l’ont demandé de libérer la mallette qu’il transportait au dos. Chose faite sans hésitation par la victime. A quelques mètres de la où le fait a eu lieu, le propriétaire de la pharmacie MAHA-PHAR a décidé de mobiliser quelques jeunes afin de pourchasser les bourreaux qui commençaient déjà à partir.

C’est à ce moment que l’un de ces présumés bandits a choisi de tirer sur le groupe des jeunes derrière eux tuant ainsi monsieur Mahamba Jacques.

Selon le témoignage de celui qui a vécu l’événement interrogé par Le Pouvoir du peuple, la victime venait de  gagner de l’argent. Ce qui peut porter à croire qu’il s’est agi d’un assassinat ciblé car les présumés assassins n’ont visé que la mallette qui contenait cet argent.

La même source renchérie que les auteurs de l’assassinat étaient au nombre de deux dont un habillé en tenue militaire de l’unité commando et un autre en ténue civile. Les habitants de cette cellule n’ont pas facilement digéré ce énième assassinat en ville de Beni et surtout dans la commune Mulekera. Ils se sont opposés aux éléments de la police qui voulaient venir récupérer le corps pour la morgue et celui-ci a passé nuit sur le lieu même de l’incident.

Ce n’est que le matin de mercredi 24 Juin qu’il a été acheminé à la morgue et de là, les mêmes habitants en majorité des jeunes l’ont encore récupéré jusqu’a l’hôtel de ville de Beni comme pour exprimer leur désarroi.

Après l’entretien entre un groupe représentant ces habitants et l’autorité urbaine, le corps a été ramené à la morgue autour de 9 heures. Les habitants ont poursuivi avec leur manifestation à travers la ville. Pendant ce  temps, les activités socio-economiques restent paralysées sur presque tout l’ensemble de Beni.

Le président de la jeunesse du quartier Butsili en commune Mulekera contacté fustige les comportements de ceux qui sont censés protéger la population et ses biens.

La police appelle la population au calme en attendant que les services habiletés mènent des enquêtes pour tomber sur les vrais auteurs de l’acte.

Ce récent assassinat est le troisième en l’espace de deux mois dans la même commune Mulekera et le cinquième en ville de Beni.

4pouvoir.CD

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos