728 x 90

Destitution de Maweja au Kasai-O : L’UDPS pense que l’intérim ne devra être assuré que par un membre de son parti

Destitution de Maweja au Kasai-O : L’UDPS pense que l’intérim ne devra être assuré que par un membre de son parti

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Fédération de Mbuji-Mayi) estime que l’intérim ne devra être assuré que par un membre de son parti. Is l’ont fait savoir dans un communiqué publié ce mercredi.

« La motion de défiance initiée par l’Assemblée provinciale contre le gouverneur de province  doit être considérée d’une part comme un exercice démocratique reconnu à tout état de droit que l’UDPS cherche à instaurer en RDC et d’autre part comme une suite logique des antécédents politiques et économiques observés dans le chef des animateurs des institutions provinciales. Par conséquent, l’UDPS fédération de Mbuji-Mayi en prend acte« , peut-on lire dans ce communiqué.

L’UDPS soutient sa posture en raison des enjeux qui se profilent, particulièrement les scrutins prévus en 2023. « seule l’UDPS sera redevable de sa gestion devant le peuple du Kasaï-Oriental. C’est pourquoi à des situations exceptionnelles, on trouve des solutions exceptionnelle ».

D’autres sons de cloches sont cependant attendus dans d’autres composantes. Pour les membres de la société civile, le parti présidentiel n’a pas le droit d’obliger une telle posture. « C’est illégal », rétorque un membre de la société civile de cette même province.

Pour rappel il est reproché au gouverneur déchu, le « détournement des deniers publics et l’incompétence notoire. »

Livre

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos