728 x 90

Détention de Sayiba: le dossier a été classé sans suite pour insuffisance des preuves (avocats)

Détention de Sayiba: le dossier a été classé sans suite pour insuffisance des preuves (avocats)

Les avocats de Patient Sayiba, directeur général de l’Office de gestion de fret multimodal (OGEFREM) dénoncent ce mercredi 16 septembre,  l’acharnement politique dans l’affaire de leur client et demandent la libération provisoire. D’après eux les motifs de l’arrestation de leur client n’ont pas officiellement été communiqués.

Laurent Onyemba, l’un des avocats de Patient Sayiba, se dit surpris de voir le procureur général révoquer sa première décision sans motivation parce qu’il n’y a pas existence des faits nouveaux.

« Les faits qui sont reprochés à Monsieur Sayiba ne sont pas, à ce jour, établis parce que le même parquet a, il n’y a pas 40 jours, classé le dossier sans suite pour insuffisance des preuves et inexistence des faits pénaux » , a indiqué Me Laurent Onyemba.

Et de poursuivre: « dans cette matière, la loi dit qu’on ne peut rouvrir un dossier classé sans suite que quand il y a existence des faits nouveaux. Les faits que nous sommes en train de voir aujourd’hui dans le dossier et même les questions posées par l’inspecteur ne relèvent nullement des frais infractionnels » .

Me Onyemba annonce avoir introduit une demande de liberté provisoire puisque les conditions pour la détention Patient Sayiba ne sont pas réunies. « Nous continuons à croire en la justice. Nous pensons que, définitivement, cet acharnement va prendre fin. On est dans une sorte d’insécurité, d’une République des juges ou des magistrats » , a t-il conclu.

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos