728 x 90

ESU : A l’ISC-Kinshasa, les inscriptions se font suivant « les règles de l’art »

ESU : A l’ISC-Kinshasa, les inscriptions se font suivant « les règles de l’art »

Un article de presse largement partagé dans les médias, aux relents mensongers et sans doute une affaire concoctée par des détracteurs, déforme la réalité des inscriptions à l’Institut supérieur de commerce de Kinshasa (ISC/Kinshasa). Ce, depuis jeudi dernier. En effet, la modernisation actuelle des installations de l’ISC ne laisse nullement place à la légèreté.

Dans l’article biaisé sus-évoqué, il est fait état de réception des parents, étudiants ou autres tuteurs, « sous un arbre derrière le bâtiment administratif pour l’enregistrement des nouvelles recrues », et que c’est là que les frais de recrutements « surévalués » sont perçus. Faux ! Fausse allégation. Quelle mesquinerie !

Dans les faits, selon les sources approchées dont certaines proches du ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire, plusieurs nouvelles recrues dans différentes institutions supérieures du pays, font objet « d’escroquerie de la part de personnes malveillantes. » Situation qui inquiète plusieurs personnalités du secteur.

A l’ISC, sous impulsion du Directeur général Augustin Mbangala, ce phénomène est farouchement combattu, notamment en inscrivant le mécanisme des inscriptions en ligne, elles sont donc numérisées. Et même des agents bien identifiés sont placés à divers endroits afin d’orienter les nouveaux venus : parents, étudiants ou autres tuteurs.

Dans le but de nuire à la nouvelle notoriété de l’ISC-Kinshasa, le fameux article prétend qu’il y aurait eu des violences verbales entre le parent d’un étudiant « escroqué » et les agents de cette institution supérieure, que des inventions mal ficelées.

Les nouvelles réformes apportées par cette Institution de haut niveau laissent très peu de place à la corruption ou à l’escroquerie, aux personnes malveillantes qui sillonnent les sites universitaires de la capitale, l’organisation étant très solide. La collaboration avec l’Université de Liège étant un important indice du sérieux de l’administration Mbangala. Aux âmes bien nées, les adversaires farouches ne manquent jamais.

Tony-Antoine Dibendila

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos