728 x 90

Il n’a jamais «trahi la Nation», la RD Congo se souvient de son héros – Félix Budja Mabe Nkumu Embanze [Chronique]

Il n’a jamais «trahi la Nation», la RD Congo se souvient de son héros – Félix Budja Mabe Nkumu Embanze [Chronique]

Félix Budja Mabe Nkumu Embanze, né en 1944 dans l’actuelle province de la Mongala au Nord-Ouest de la République Démocratique du Congo, fut général des FARDC. Il est décédé le 20 mai 2009 en Afrique du Sud après une longue maladie, à l’âge de 65 ans. Militaire dans l’âme et victorieux au cours de plusieurs batailles qu’a connu ce pays vers la fin des années quatre-vingt-dix et début des ans deux mille, il reste dans l’imaginaire collectif au Congo-Kinshasa comme un véritable modèle de patriotisme. Chronique.

« La pire des malédictions pour celui qui est mort, disait un sage, n’est pas en fait la mort en soi, mais l’oubli ! »  Moi, je n’ai pas oublié, car on n’oublie pas un héros ! Le 19 mai 2009, dans un hôpital de Johannesburg, un cœur a arrêté de battre; le patient venu de Kinshasa quelques jours plus tôt à donc cessé de souffrir… Lui qui a eu à côtoyer la mort de très près sûr bien des champs de bataille, avait pourtant bon espoir de vaincre ce mal mystérieux qui le rongeait depuis des longs mois ! Le Rambo des Grands Lacs meurt finalement loin de Bukavu qui l’a porté en triomphe, loin de Kinshasa qui l’a célébré…

Formé aux États-Unis, en Chine et en Israël, ce vaillant soldat aura marqué les esprits notamment pour avoir mis en déroute les troupes rwandaises de Mutebusi en 2004. Nous devons donc à prendre à dire à nos enfants que ce pays a connu de vaillants soldats qui se sont illustrés dans les hauts faits d’armes, et qui, pour rien au monde, ne voulaient trahir la Nation !

Nous devons leur dire aussi que, s’ils aiment les héros des dessins animés, ils devaient plutôt aimer davantage les héros de leur destin animé !

Budja Mabe aura donné une grande leçon de patriotisme déjà, en août 1998, quand James Kabarebe et ses hommes, après avoir traversé le pays de l’Est à l’Ouest, atterrissent à la base militaire de Kitona, pour persuader les ex-FAZ en formation idéologique, de marcher sur Inga ! Il refusera à ses risques et périls ! Craignant ainsi un règlement des comptes, Budja Mabe marchera de nuit jusqu’à atteindre Kinshasa à pied ! Certains de ses compagnons trouveront hélas la mort en cours de route ! Comment donc oublier un tel soldat qui, fût-il mort, interpelle la mémoire collective, et appelle la Nation toute entière à plus de patriotisme ! À vos ordres, mon Général !

Par Didier M’buy, Expert en communication

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos