728 x 90

Ituri-Levée ou non de l’état de siège : le député Iracan parle d’un mépris envers la population

Ituri-Levée ou non de l’état de siège : le député Iracan parle d’un mépris envers la population

Dans son intervention lors de l’émission dialogue inter-congolais diffusée sur la radio onusienne la semaine dernière, le député national élu de Bunia ville, Gracier Iracan de Saint Nicolas est revenu sur la question de la levée ou non de l’état de siège décrété en province de l’Ituri et Nord Kivu depuis le 6 mai 2021.

Pour représentant de la population à l’assemblée nationale qui parle d’un mépris envers le peuple, le gouvernement est simplement en train de minimiser la situation sécuritaire que traversent ces des provinces au lieu de passer aux autres actions outre l’état de siège.

« Récemment le premier ministre était en Ituri et au Nord Kivu, partout on lui a dit que nous ne voulons pas l’état de siège, mais voilà qu’il n’a pris aucune option. Ça c’est un mépris à l’endroit du peuple … Il ne faut pas sous-estimer cette question de l’état de siège. La RDC actuellement ne peut pas résoudre le problème avec l’état de siège, le gouvernement n’a pas écouté le peuple. C’est dangereux d’entrer en contradiction avec la population quand on veut diriger un pays qui est dans une démocratie » a-t-il déclaré au micro de cette radio onusienne.

Il pense que le gouvernement national a son plan propre pour maintenir l’état de siège qui selon le législateur ne devait durer que trente jours car l’armée ne devait que venir mettre fin à l’insécurité et nom de mêler la gestion financière et administrative.

« Le vrai problème, pourquoi l’état de siège n’est pas levé ? Pourquoi il n’est pas à mesure d’être levé ? Pourquoi on ne le fait pas ? Nous, on est en train de penser finalement qu’il y a un agenda caché avec cet état de siège », fait savoir Gracier Iracan de Saint Nicolas.

Rappelons que plusieurs couches sociales notamment la société civile et forces vives, avaient vivement réclamé la levée de l’état de siège à l’occasion de son évaluation par le premier ministre Sama Lukonde à Bunia et à Goma. Curieusement quelques temps après cette mesure exceptionnelle a été prorogée pour une unième fois par le gouvernement congolais.

Daniel Alithum, depuis Bunia

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos