728 x 90

Kinshasa : les Négociation tripartites entre l’Éthiopie, l’Egypte et le Soudan accouchent d’une souris sous la médiation de F.Tshisekedi !

Kinshasa : les Négociation tripartites entre l’Éthiopie, l’Egypte et le Soudan accouchent d’une souris sous la médiation de F.Tshisekedi !

Les deux jours passés à Kinshasa dans le cadre de négociations sur le barrage de la renaissance entre l’Éthiopie, l’Egypte et le Soudan n’auront servi en rien. Aucun accord n’a pu être trouvé au cours de ces assises tenues sous la médiation de Félix Tshisekedi, président de la RDC et président en exercice de l’Union africaine.  Le communiqué final ne fait nullement mention d’un compromis sur ce vaste projet.

« Les participants ont exprimé leur profonde gratitude au leadership de Félix Tshisekedi et au peuple congolais pour son hospitalité », dit le communiqué conjoint. Selon la partie égyptienne, l’Ethiopie est restée ferme, aucune concession. Addis-Abeba a rejeté toutes les propositions et alternatives avancées par l’Égypte et soutenues par le Soudan. La question de la forme de discussions a également posé problème.

Le Chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi, médiateur, s’est quand même montré très actif sur la question, déjà quand il était vice-président de l’Union africaine. Il a en discuté à plusieurs reprises avec les dirigeants égyptiens et éthiopiens.  

Il sied de noter que le Grand barrage de la renaissance éthiopienne est en construction à Benishangul-Gumuz sur le Nil bleu (en Éthiopie). Cet ouvrage est au cœur des tensions entre les pays de la région dont le Soudan et l’Egypte. Ils craignent une diminution des débits d’eau. Les eaux venues des plateaux éthiopiens représentent 86 % de l’eau consommée en Égypte et 95 % en période de crue.

Livre

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos