728 x 90

Kinshasa : plus de 460 personnes interpellées lors d’un bouclage à Lingwala

Kinshasa : plus de 460 personnes interpellées lors d’un bouclage à Lingwala

La commune de Lingwala, à Kinshasa, a été bouclée ce vendredi matin par la police. Des barrières empêchaient l’accès et la sortie. La police recherchait des bandits urbains communément appelés Kuluna.

Le bilan de cette opération fait état de plus 460 personnes interpellées. Parmi elles, 115 vrais Kulunas connus des services, grâce à la cartographie criminelle. Tous les innocents libérés.

 Depuis un certain temps, le phénomène Kuluna est monté en puissance dans la ville de Kinshasa. Le cas le plus récent des attaques des « kulunas » est celui d’un policier tué durant le week-end du 24-25 septembre à coups de machettes dans la commune de Kimbanseke.

Le chef de la police de Kinshasa, Sylvano Kasongo appelle la population à collaborer avec la police pour dénoncer ces bandits urbains.

« Nous ne sommes pas débordés ni dépassés. Il y a des mesures que nous allons prendre pour endiguer le phénomène. La difficulté, c’est la collaboration de la population, parce que ces « kulunas » ne sont pas des extra-terrestres. Ils habitent dans des maisons, des parcelles, ils ont des parents et tout ça », dit le général Sylvano Kasongo.

 « J’appelle la population à collaborer toujours, pour charger les « kulunas » pour que ces gens puissent être condamnés par la justice. Nous avons installés des boîtes aux lettres anonymes dans chaque commune pour que les populations se sentent à l’aise de venir dénoncer », ajoute-t-il.

La rédaction

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos