728 x 90

Les attentes du président Tshisekedi à l’égard des nouveaux mandataires publics

Les attentes du président Tshisekedi à l’égard des nouveaux mandataires publics

Lors du 77ème conseil des ministres tenu le weekend dernier, le président Tshisekedi est revenu sur le rôle des mandataires des entreprises du Portefeuille de l’Etat, des Etablissements et des Services Publics. Il a surtout insisté sur la nécessité d’avoir constamment, dans l’exercice de leurs fonctions, entre autres, une conduite managériale qui repose sur la bonne gouvernance.

Au cours de ce conseil des ministres, le président Tshisekedi a dit attendre de tous les mandataires un comportement hautement professionnel dans l’exercice de leurs fonctions, dont les résultats du travail quotidien, devront se manifester par :

– l’amélioration de la qualité des prestations et des services rendus aux usagers par la réalisation de leur objet social ;

– le respect des obligations sociales envers les travailleurs ;

– la transformation réelle du potentiel d’exploitation et de production des actifs de tous genres ;

– l’atteinte des seuils de rentabilité afin d’avoir des marges de trésorerie positives pour accroître leurs actifs et leur capacité contributive au Budget de l’Etat.

Pour le Président de la République, les insertions publicitaires et les interventions médiatiques intempestives des mandataires publics ne constituent en aucun cas un gage des performances managériales. Par contre, ce sont des pratiques de gestion rationnelle qui produiront des résultats positifs probants. La ministre d’Etat en charge du du Portefeuille et les ministres sectoriels qui ont sous-tutelle des établissements et des services publics, ont été invités à veiller à l’intérêt général comme fondement du pouvoir de tutelle, tout en évitant les entraves dans l’exercice des fonctions des mandataires.

Tony-Antoine Dibendila

1 comment

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

1 Comment

  • Kurunani yuma
    21 novembre 2022, 22 h 08 min

    Ce programme du chef de l’Etat est meilleur pour marquer son emprunte digitale mondial mais son accomplissement nécessité une formation de training régulière et aussi un cervice de suivie de cadres non corruptibles et enfin prévention des sanctions adaptées aux incomphetances

    REPLY

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos