728 x 90

Nord-Kivu : la mairie dit non aux deux journées ville morte à Goma

Nord-Kivu : la mairie dit non aux deux journées ville morte à Goma

Le maire de la ville de Goma instruit les agents de l’ordre et demande à la population de vaquer librement à ses occupations malgré deux journées ville morte annoncées pour ce lundi 26 et mardi 27 septembre par la société civile et forces vives locales dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Dans un communiqué rendu public le samedi 24 septembre dernier, le commissaire supérieur principal François Kabeya Makossa, dans ses décisions interdit qui ces manifestations sur les voies publiques particulièrement dans la ville de Goma.

Cette autorité urbaine instruit les services de l’ordre et de sécurité à « contrecarrer toute éventuelle manifestation publique car elle est non autorisée. » selon lui, c’est pour amener les manifestants à respecter cette mesure qui reste en vigueur.

Le numéro un de la ville touristique invite pendant ce temps tous les services judiciaires à bien jouer leur rôle à l’encontre de tous ceux qui violeront délibérément la mesure interdisant les manifestations publiques.

Associées aux mouvements citoyens, la société civile et forces vives du Nord-Kivu, avaient annoncé deux journées ville morte du 26 au 27 septembre prochain. Une annonce sortie depuis le mercredi dernier en attendant d’autres manifestations pour exiger notamment le départ de la Monusco et la reprise de Bunagana sous contrôle des rebelles du M23 depuis près de trois mois.

Daniel Alithum

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos