728 x 90

[Opinion] Arrêts de la Cour : Pourquoi les médias internationaux scrutent à la loupe le dossier des 31 députés omis, en RDC

[Opinion] Arrêts de la Cour : Pourquoi les médias internationaux scrutent à la loupe le dossier des 31 députés omis, en RDC

Il en va de la crédibilité et de l’image du Président Congolais Félix Tshisekedi à l’étranger, lui qui table dignement sur l’érection d’un État de droit et au nom de qui les arrêts sont exécutés au regard de l’article 149 de la loi. La Chambre spéciale de la Cour constitutionnelle a mis en circulation un surplus d’arrêts au mois de juillet, tout en stigmatisant ceux publiés plus tôt en mai et juin. Un bouleversement légendaire du droit positif congolais que rejettent les 31 députés que l’on veut faire victimes. Ils ont promis, ce samedi 17 août, de prendre part à la session extraordinaire prochaine.

Elle ira du 19 du mois en cours au 7 septembre. Ces 31 députés reconnus victorieux par la Haute Cour ont tout à fait raison, à entendre les spécialistes Congolais approchés. Même le juriste Gabin Lulendu proche du directeur de cabinet du Président congolais Vital Kamerhe, au cours d’un programme audiovisuel du média Kinois Télé 50, a reconnu le caractère « absurde » de la remise en question du fond d’un arrêt de la Cour constitutionnelle au sortir d’une plénière portant sur… les erreurs matérielles.

Le surréalisme ridicule de cette histoire – genre de scénarios préférés de grands médias étrangers pour parler du Congo – remonte au mois de juillet, lorsque la Chambre spéciale mise en place et présidée par le juge Funga – aujourd’hui traduit en justice – publie une liste des députés nationaux devant siéger à l’Assemblée nationale, qu’elle-même juge « définitive », écartant les 31 autres élus déclarés vainqueur par la Cour constitutionnelle, en ignorant le principe de l’immédiateté de l’exécution d’un arrêt, contenu à l’article 168 de la Constitution(le contenu est révélé quelques lignes ci-bas). Créant de ce fait une pantalonnade propre au comique dont les personnages sont vêtus en toges.

C’est de cette farce de la Chambre spéciale qu’est devenue virale, dans la toile congolaise, une image représentant les hauts juges dans leur solennité, accompagnés d’une légende très peu flatteuse : « vous rappelez-vous à l’école quand le prof regardait un groupe d’élèves et disait avec dégoût bande d’aventuriers ? Les voici, ils ont grandi ». L’auteur de cette méchante blague n’avait-il pas raison ?

Et toutes les pièces du Puzzle étaient réunies pour que les manifestations revendicatives des 31 députés nationaux omis sur la dernière liste de la Chambre spéciale, traités abusivement de « députés invalidés », soient scrutés de prêts par les puissantes caméras de médias internationaux. Et le message sous-entendu est clair : « le monde, regardé, même après la première alternance pacifique, la RDC continue de violer ses propres lois ». Il est temps de rectifier le tire, monsieur le Président de la République.

Surtout qu’a travers le tweet de ce samedi de son porte-parole Louis d’or Balekelayi, « le G31 confirme pour ce lundi sa participation à la session extraordinaire et exige la validation des pouvoirs des élus victimes des abominations juridiques de la Chambre spéciale de la Cour constitutionnelle », on comprend qu’il y aura ce 19 août 531 députés nationaux pour 500 sièges à l’Assemblée nationale. Un scénario parfait pour les prises de vues de médias internationaux, sachant que l’investiture du nouveau Gouvernement passera par cette session extraordinaire.

Gardons à l’esprit la présentation rédactionnelle de l’article 168 de la Constitution congolaise qui elle, quand bien même non interprétée par la Cour constitutionnelle, ne prête à aucune confusion.

« les arrêts de la Cour constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun recours et sont immédiatement exécutoires. Ils sont obligatoires et s’imposent aux pouvoirs publics, à toutes les autorités administratives et juridictionnelles, civiles et militaires ainsi qu’aux particuliers. Tout acte déclaré non conforme

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos