728 x 90

Procès 100 jours- énième manifestation de l’UNC à Kinshasa : les pros Kamerhe dénoncent une justice à deux vitesses

Procès 100 jours- énième manifestation de l’UNC à Kinshasa : les pros Kamerhe dénoncent une justice à deux vitesses

Les militants de l’Union pour la nation congolaise (UNC) ont à nouveau marché ce vendredi 24 septembre à Kinshasa pour exiger la libération de Vital Kamrehe dont l’état de santé s’est détérioré ces derniers jours. Un sit-in était tenu devant le palais de justice.

Ces proches de Kamerhe dénoncent une justice à deux vitesses. Comme on pouvait lire dans les multiples banderoles et calicots, les militants de l’UNC s’étonnent de voir d’autres personnalités impliquées dans le procès du programme de cent jours soient en liberté. « Pourquoi pas Vital Kamerhe », s’interrogent-ils.

Le leader de l’UNC avait été condamné  à 20 ans de travaux forcés pour le détournement de plusieurs dizaines de millions de dollars dans le cadre du « programme des 100 jours » initié par le chef de l’État congolais. Le tribunal avait ordonné également la confiscation des fonds contenus dans les comptes des proches de M. Kamerhe (Soraya Mpiana, Daniel Nshangalume et Amida Chatur) ainsi que les « biens immobiliers acquis grâce aux fonds détournés ».

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos