728 x 90

RDC : « il n’y aura pas de dissolution de l’Assemblée nationale », rassure le PPRD Fidèle Likinda à son fief électoral d’Ikela

RDC : « il n’y aura pas de dissolution de l’Assemblée nationale », rassure le PPRD Fidèle Likinda à son fief électoral d’Ikela

C’est ce lundi 10 février à 14 heures d’Ikela, ce territoire de la province de la Tshuapa au Nord-Ouest de la République démocratique du Congo, que le député national Fidèle Likinda est atterri à l’aérodrome de cette contrée, son fief électoral, dans le cadre de vacances parlementaires. Au cours du meeting populaire tenu dès son arrivée, deux grandes lignes de sa communication se sont démarquées : l’état de la coalition gouvernementale FCC-CACH et la place qu’occupe son parti le PPRD dans l’actuelle configuration politique congolaise. Casquette blanche estampillée PPRD… le député national Fidèle Likinda observe ses électeurs en liesse, entassés au pied de son aéronef.

De l’aérodrome d’Ikela au stade de la Révolution, il a fallu parcourir deux kilomètres de la sablonneuse avenue Mobutu, à pieds, aux allures d’une procession.  Ce cadre de la formation politique de l’ancien président Joseph Kabila et sa forte délégation ont bénéficié d’une escorte et d’un bain de foule. Au stade, tente et podium érigés, banderoles, pancartes et autres calicots placardés ou brandis en l’honneur de l’élu national et du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

Devant ce public acquis à sa cause, il entame son allocution par la demande d’ « une minute de silence » pour tous ceux qui sont morts, au nom de parlementaires issus d’Ikela, puis de remerciements pour des voix lui octroyées par ses électeurs. Et de se fendre sur la situation politique.

« Il y a eu les élections générales. Présidentielle, législatives nationale et provinciale. Vous savez que le président honoraire Joseph Kabila n’a pas voulu violer la constitution. Il n’a pas voulu faire un troisième mandat. À son âge, il s’est retiré. Nous devons l’acclamer. Ils ne sont pas nombreux en Afrique. Comme il a toujours voulu la paix dans ce pays, nous nous sommes rendus aux élections… Aujourd’hui nous avons un président de la Republique que vous connaissez, Félix Tshisekedi. C’est pour la première fois que notre pays a connu une passation pacifique du pouvoir au sommet de l’État », a-t-il expliqué.

Avant de poursuivre, « le PPRD n’est pas tombé, il demeure un parti au pouvoir. Je vous explique. Le président Tshisekedi et sa famille politique ont gagné la première institution. Mais le PPRD a 124 députés à travers la République. Le FCC dans l’ensemble a 350 députés nationaux sur 500. Un parti pareil, oserez-vous dire qu’il n’est pas au pouvoir ? Le PPRD a le premier ministre Ilunga Ilunkamba, il a la présidente de l’Assemblée nationale, le PPRD a 15 gouverneurs, le FCC est majoritaire dans 23 Assemblées provinciales. »

Pour enfin conclure par un appel au soutien à la coalition au pouvoir. « Le président honoraire Joseph Kabila, intelligent et sage qu’il est, ensemble avec le président actuel Félix Tshisekedi, se sont mis ensemble pour que nous ayons une coalition. Pas de cohabitation, qui est très dangereuse pour le pays. Rappelez-vous l’episode historique de cohabitation entre Kasa-vubu et Lumumba. La coalition, c’est-à-dire nous voulons gérer ensemble à travers un programme commun. Exemple, la gratuité de l’enseignement a commencé sous le président Kabila. Le président Tshisekedi le poursuit. L’échec du président actuel, l’échec du gouvernement actuel, c’est notre échec à tous. La réussite est notre réussite commune également. Ne suivez pas ceux qui vous disent qu’il y aura dissolution de l’Assemblée nationale. Il n’y en aura pas. Nous ne sommes pas là, le pays a beaucoup de défis à relever, il a d’autres priorités. Où trouverons-nous les moyens pour organiser d’autres élections dans 60 jours en cas de dissolution ? »

Présentant au passage son importante délégation, dont le sénateur Lilongo et quatre députés provinciaux dont trois du PPRD et un autre du FCC. Mardi 11 février, deuxième journée de son séjour, il prévoit recevoir le comité local de sécurité, les notables, et différentes autres délégations constitutives de toutes les couches sociales du territoire d’Ikela, censés soumettre de desideratas à caractère collectif.

Plus tôt dans la journée, cet élu du parti de l’ancien candidat président de la République Emmanuel Ramazani Shadary, était en escale à Mbandaka, une demie-heure à l’aéroport qui l’a tout de même permis d’échanger autour du contenu de sa mission, avec une équipe PPRD conduite par le maire de la ville de Mbandaka Edada Daddy et le bourgmestre de la commune de Wangata, venue l’accueillir.

 

Tony-Antoine Dibendila, depuis la Tshuapa

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos