728 x 90

RDC : l’Acaj préoccupée par la procédure de mise en liberté de Willy Bakonga

RDC : l’Acaj préoccupée par la procédure de mise en liberté de Willy Bakonga

La libération de Willy Bakonga, ancien ministre de l’enseignement Primaire, secondaire et technique engendre des confusions dans le chef de la population. L’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) s’est dite préoccupée par la mesure de sa mise en liberté par le Procureur de la Gombe en lieu du Procureur près la Cour de Cassation.

« Tout en réaffirmant que l’ex Ministre Willy BAKONGA a eu droit de bénéficier de l’ordonnance no 21/059 du 28/7/21 de grâce présidentielle, l’ACAJ est préoccupée par le fait que c’est soit le Procureur Général de Gombe qui l’ait libéré en lieu et place du Procureur Gl de Cassation! », a déclaré Georges Kapiamba, coordonnateur de l’Acaj.

Rose Mutombo, ministre de la Justice, constate que cet acte illustre un excès de pouvoir qui porte atteinte à l’exécution de l’Ordonnance présidentielle du 28 juillet 2021 portant mesure collective de grâce. Elle a invité le Procureur Général près la Cour de Cassation à constater ce manquement grave et d’en tirer les conséquences qui s’imposent à l’endroit de son auteur conformément aux dispositions légales en la matière et au statut des Magistrats en vigueur.

Dans sa lettre adressée au Procureur Général près la Cour de Cassation, ce samedi 27 novembre 2021, Rose Mutombo insiste « les personnes condamnées par la Cour de Cassation doivent être ramenées dans l’état où elles étaient, avant sa lettre, à la Prison Centrale de Makala ».

Joe Kazumba

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos