728 x 90

RDC-Programme 100 jours : le procès en appel de Vital Kamerhe s’ouvre ce vendredi

RDC-Programme 100 jours : le procès en appel de Vital Kamerhe s’ouvre ce vendredi

Le procès en appel de Vital Kamerhe s’ouvre le vendredi 24 juillet 2020 à Kinshasa devant la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.  Des manifestations pour exiger la libération de Kamerhe ont eu lieu ce jeudi dans quelques coins de la RDC. A Goma, la marche des militants de l’UNC avait été dispersée par la police.

Les avocats de Vital Kamerhe ainsi que les militants de l’UNC estiment que la condamnation du directeur de cabinet de Felix Tshisekedi constitue une injustice et veulent son acquittement.

Ce deuxième degré de juridiction consistera soit à corriger la précédente procédure reprenant tout à zéro, soit à répéter ce qui a été déjà fait, avec les mêmes moyens des preuves.

Dans une déclaration faite il y a peu, l’ONG Human Rights Watch avait salué le vent nouveau de la lutte contre le détournement de deniers publics en RDC. Ce communiqué intervenait quelques jours après la condamnation de Vital Kamerhe et de deux autres coaccusés. La directrice Afrique de cette ONG, d’Ida Sawyer a suggéré cependant que toutes les personnes impliquées dans cette affaire puissent répondre de leurs actes, et ce, dit-elle pour que le procès Kamerhe ne donne pas l’impression d’un règlement de comptes.

Le leader de l’UNC avait été condamné  à 20 ans de travaux forcés pour le détournement de plusieurs dizaines de millions de dollars dans le cadre du « programme des 100 jours » initié par le chef de l’État congolais. Le tribunal avait ordonné également la confiscation des fonds contenus dans les comptes des proches de M. Kamerhe (Soraya Mpiana, Daniel Nshangalume et Amida Chatur) ainsi que les « biens immobiliers acquis grâce aux fonds détournés »

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos