728 x 90

RDC : Ramazani Shadary apporte son soutien à Albert Yuma, à travers un discours « amplifié »

RDC : Ramazani Shadary apporte son soutien à Albert Yuma, à travers un discours « amplifié »

Ce jeudi, l’ex-candidat à la présidentielle Seth Kikuni s’est invité dans la polémique autour de la déclaration de Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD de l’ancien président Joseph Kabila, promettant de « déstabiliser le pays » si quelque chose arrivait au président du conseil d’administration de la Gecamines Albert Yuma. Ce dernier est poursuivi par la justice congolaise pour une affaire de blanchiment de capitaux.

« Qu’ils expliquent pourquoi les gens poursuivent le PCA de la Gecamines. Vous le connaissez ? Il n’a rien fait. On lui cherche une faute. Quelle faute ? Si on apprend que quelque chose de mal lui est arrivé, je veux dénoncer, nous allons mettre tout le monde debout et paralyser ce pays », a déclaré Emmanuel Ramazani Shadary, lors de l’inauguration du nouveau siège de la ligue des femmes de son parti à Kinshasa, mercredi dernier.

Dans les faits, l’ancien candidat président de la République veut défendre un des siens, cadre de son parti le PPRD et fidèle des fidèles de Joseph Kabila. Une défense qu’il légitime, à travers « un discours amplifié » – procédé rhétorique utilisant de figures de styles permettant de mettre en exergue la beauté ou l’horreur d’un sujet. Une sorte d’hyperbole. Nul ne prendra l’expression « paralyser ce pays » au sens littéral d’autant plus qu’il précise dans la même séquence lexicale que l’acharnement contre Yuma est une des machinations au même titre que celles qui déstabilisent l’Est de la RDC.

Or, il est de notoriété que l’insécurité persistante à la partie orientale du Congo est l’œuvre de certains pays dans la région et quelques autres multinationales, aidés par de vassaux congolais. D’une part, prendre le passage « paralyser ce pays » au sens littéral irait en contradiction du fondement global du discours de Shadary, qui indexait les envies étrangères pour le sous-sol congolais et tenait à travers « une expression choquante » avertir l’opinion de l’énormité de ce qui se tramerait contre un de ses proches. D’autre part, tout propos retiré de son contexte devient un prétexte.

« Il y a quand même eu plus de 100 milles personnes qui ont voté pour le candidat président du PPRD qui démontre clairement sa haine pour le Congo et le congolais. En lui seul, il résume l’État d’esprit de leur parti et regroupement. Plus jamais ces gens au sommet de l’État », a tenté critiquer violemment Seth Kikuni, à tort ou à raison.

En réalité, Ramazani Shadary souhaite alerter sur un éventuel acharnement politique ou judiciaire contre Albert Yuma, lié entre autres selon lui à l’actuel code minier que ce dernier a toujours défendu au détriment de quelques multinationales du secteur de mines dans le pays qui tiennent à obtenir son abrogation. Pour l’instant, le PCA de l’entreprise minière de l’État a l’interdiction de quitter le territoire national.

 

Tony-Antoine Dibendila

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos