728 x 90

RDC-Santé : « Environ la moitié des décès des enfants de moins de cinq ans sont attribuables à la malnutrition et les défis en nutriments », révèle le PRONANUT

RDC-Santé : « Environ la moitié des décès des enfants de moins de cinq ans sont attribuables à la malnutrition et les défis en nutriments », révèle le PRONANUT

Le Programme National de Nutrition « PRONANUT » a organisé ce jeudi un atelier pour la dissémination officielle des résultats du processus  d’analyse du FNG auprès des autorités et décideurs politiques.  Le processus de cette analyse a été lancé en novembre 2019, a rappelé Dr Bruno BINDANDA, directeur du PRONANUT, à l’assistance.

Dr Bruno BINDANDA  a, dans son allocution, souligné que malgré les efforts fournis par le Gouvernement avec l’appui des partenaires, la situation nutritionnelle demeure toujours préoccupante. « Environ la moitié des décès des enfants de moins de cinq ans sont attribuables à la malnutrition et les défis en nutriments sont insuffisants documentés ».

« C’est dans ce contexte que le Programme National de Nutrition « PRONANUT » et le Programme Alimentaire Mondial « PAM » ont initié le processus d’analyse du FNG (= combler le déficit en nutriments) en vue de comprendre dans quelle mesure les situations d’urgences, la pauvreté, l’indisponibilité des aliments et la hausse des prix des denrées alimentaires affectent la capacité des ménages à couvrir leurs besoins nutritionnels », a-t-il ajouté.

La deuxième phase de cette rencontre tenue à l’hôtel Béatrice -dans la commune de la Gombe à Kinshasa- a connu trois étapes importantes, à savoir :  de prime abord l’exposé a porté sur la présentation du contexte et mise en œuvre de l’étude FNG en RDC. Ensuite les résultats de l’étude FNG. Enfin les recommandations  et prochaine étapes.

« Les résultats révèlent que  l’accès à une alimentation adéquate  est un défi important pour les ménages et que certains micronutriments sont limités dans l’alimentation de plusieurs groupes spécifiques. Un ménage sur dix n’a pas accès à suffisamment d’énergie (kilocalories) dans l’alimentation quotidienne et cinq ménages sur dix n’ont pas accès à des aliments nutritifs, situation qui engendre les taux élevés de malnutrition notés dans le pays », a fait observer Dr Bruno dans son speech.  

Pour rappel  la phase 1 du processus FNG en RDC s’est déroulée en Novembre-Décembre 2019, avec des réunions de lancement en novembre 2020;  la deuxième phase s’est déroulée en janvier 2020 à Décembre 2020 avec la collecte des données, la validation des résultats préliminaires et l’élaboration du plan de modélisation ; la troisième phase s’est déroulée de janvier à 2021 à mars 2021, avec la dissémination des résultats finaux auprès des partenaires techniques et des parties prenantes.   

Il sied de signaler que le processus FNG concentre la revue des politiques nationales et programmes sur les facteurs qui peuvent renforcer les divers systèmes alimentaires du pays pour créer un environnement alimentaire favorable à une alimentation nutritive. L’alimentation nutritive joue un rôle central dans la prévention de la malnutrition  sous toutes ses formes.  Afin d’améliorer la qualité de l’alimentation, l’analyse  FNG examine les opportunités d’améliorer l’apport nutritionnel à travers le système.  

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos