728 x 90

Torture en public des femmes et enfants à Salamabila : Albert Fabrice Puela interpelle la justice et appelle à la prise en charge des victimes

Torture en public des femmes et enfants à Salamabila : Albert Fabrice Puela interpelle la justice et appelle à la prise en charge des victimes

Dans un communiqué du 22 janvier dont une copie est parvenue à 4pouvoir.cd, le ministre des droits humains condamne avec fermeté les actes de torture et violence perpétrés par des groupes armés non autrement identifiés, à Salamabila dans le territoire de Kabambare (Maniema) contre des paisibles citoyens, sans défense.

« Ces actes, dont les images insoutenables circulent sur les réseaux sociaux en rappelant la triste période de l’esclavage, sont inadmissibles, le chef de l’Etat Antoine Tshisekedi Tshilombo, ayant fait du respect des droits humains des Congolais, son principal cheval de bataille », a-t-on lu.

Il appelle en cet effet, les autorités tant policières que judiciaires à tout mettre en œuvre afin que les auteurs de ces traitements « cruels, inhumains et dégradants, particulièrement à l’égard de la femme et des enfants », répondent de leurs actes devant les instances judiciaires.

En outre, le ministre des droits humains Albert Fabrice Puela, invite les services et structures spécialisés à prendre des mesures d’accomplissement des victimes pour leur prise en charge adéquate.

Il faut signaler que plusieurs sont les années que les Maï-Maï Malaika imposent leur loi à la cité minière de Salamabila où des cas de kidnapping sont enregistré dont les agents de la société Namoya Mining ont été également victime de ces actes d’enlèvement ciblé.

JP Choél

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos