728 x 90

Kwango/ESU : bras de fer entre le personnel et le recteur de l’UNIK

Kwango/ESU : bras de fer entre le personnel et le recteur de l’UNIK

Un malaise se vit depuis un certain temps à la première et seule université de la province du Kwango (UNIK). Un bras de fer oppose le personnel de cette université publique et le recteur, Professeur Abbé Chrysostome Akenda, accusé de « mégestion et  d’incompétence ».

La grogne qui a commencé par une pétition adressée au Ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, exigeant le départ sans condition du recteur, a vite pris des allures inquiétantes lorsque, dans la nuit du 28 juillet dernier, des inconnus sont allés sceller le bureau du recteur.

Contacté par la presse locale, le Secrétaire Général Académique de cette Alma mater, a au nom du recteur, joué la carte de l’apaisement, appelant tout le monde au calme et au dialogue.

Dans l’opinion, les spéculations vont bon train, entre ceux qui annoncent la démission prochaine du recteur et les autres qui parlent d’un recteur confiant et décidé à aller jusqu’au terme de son mandat.

Dans l’entourage du recteur, on se réserve de parler de « mécontentement du personnel », fustigeant un « complot et d’un acharnement » d’un groupe des politiciens Kwangolais, soucieux de placer leurs protégés à la tête de l’UNIK. Quoiqu’il arrive, les prochains jours risquent d’être mouvementés à l’université du Kwango.

Achille Mbamba Mwana Zunza depuis Kwango

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos