728 x 90

RDC : Nouvel Élan d’Adolphe Muzito estime que le calendrier électoral publié par la CENI est « irréalisable » et « n’inspire pas confiance »

RDC : Nouvel Élan d’Adolphe Muzito estime que le calendrier électoral publié par la CENI est « irréalisable » et « n’inspire pas confiance »

En République démocratique du Congo, la publication samedi dernier, par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du calendrier électoral fixant les élections au 20 décembre 2023 suscite  le doute au sein de la classe politique congolaise.

Le parti politique de l’opposition Nouvel Élan estime que ce calendrier électoral  est « irréalisable » et «  n’inspire pas confiance ». Dans une déclaration lue par son porte-parole  Albert Mukulubundu, cette formation politique chère à l’ancien premier ministre Adolphe Muzito accuse l’équipe de Dénis Kadima de planifier une vaste tricherie aux élections.

« Notre organisation politique informe l’opinion publique qu’en ce moment où toute la nation se mobilise pour combattre les occupants Rwandais et Ougandais qui se cachent derrière le M23, le calendrier électoral publier par Monsieur Denis Kadima et son équipe paraît irréalisable et ne nous inspire pas confiance. En effet, le bureau de la commission électorale nationale indépendante composé des délégués de l’union sacrée et du FCC est entrain de planifier une vaste tricherie en se répartissant de délégués dans les circonscriptions électorales de toutes les provinces de la République Démocratique du Congo. Celui-ci s’emploie en outre à organiser des tests de recrutement pour dissimuler ce mauvais dessein de tricherie avec la complicité du gouvernement central en vue d’organiser les opérations d’enrôlement », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Le Nouvel Elan, fort de son implantation à travers toute l’étendue du territoire national invite les organisations politiques et de la société civile à se joindre à lui dans le comité de résistance à la fraude électorale. Les dits comités auront pour tâche, la sensibilisation par la formation des organisations politiques et celles de la société civile pour barrer la voie aux veilleites de tripotage lors des prochaines échéances électorales et de doter notre pays des institutions réellement légitimes et redevables au peuple congolais ».

La prochaine élection présidentielle ainsi que des législatives nationales et provinciales sont prévues pour le 20 décembre 2023. L’opération d’identification et enrôlement des électeurs débute à partir du 24 décembre 2022.

Jeancy Nsingi

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos