728 x 90

Nomination des mandataires : ACAJ constate une violation de la constitution et des règles de l’égalité de chance

Nomination des mandataires : ACAJ constate une violation de la constitution et des règles de l’égalité de chance

L’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) est revenue sur les récentes nominations des différents mandataires publics des entreprises du portefeuille de l’Etat.

Cette association d’appui à la démocratie dit constater une violation des articles de la constitution lors des récentes nominations. Ce constat de l’ONG fait suite aux récentes nominations des mandataires par le Chef de l’État qui viole le principe de l’égalité de chance.

« L’ACAJ constate que les nominations des mandataires publics se font toujours en violation des articles 12,13, 36, 58 et 193 de la Constitution, et en particulier du principe de l’égalité de chance qui assure un accès équitable aux emplois publics », a déclaré Me Georges Kapiamba, coordonnateur de l’ACAJ.

Ces nouvelles nominations dans les établissements publics, viennent s’ajouter à celles qui ont eu lieu le 3 septembre dernier, des nominations dans lesquelles de nouveaux mandataires ont été nommés dans les établissements étatiques telsque l’Office congolaise de contrôle (OCC), l’Agence congolaise de presse (ACP) ainsi que l’Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM).

Animation des Articles

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées par *

Derniers Articles

Top Auteurs

Les Plus Commentés

Videos